Danseuses étoiles

Il était une fois, au fin fond d’une galaxie cousine de la Voie lactée, une constellation formée d’étoiles très particulières. Cette constellation n’avait pas de nom, et pour cause. Depuis toujours les constellations étaient nommées en fonction de la forme qu’elles prenaient. Chez les cousins de la Voie lactée, cela dépendait de la forme que voyaient les habitants d’une des planètes dite ‘la Terre’. Dans notre galaxie cela dépend de la forme que voient les habitants du ‘grand Soleil’, la plus brillante de toutes nos étoiles. Et les habitants ne pouvaient donner un nom à cette constellation car elle changeait constamment de forme. Les étoiles qui la constituaient étaient des étoiles farceuses et pleines de vie. 

Elles détestaient rester toujours à la même place. Déjà à l’école cela leur avait causé des problèmes. Alors qu’elles étaient censé rester immobile pour apprendre à briller le plus loin possible, elles ne pouvaient s’empêcher de sautiller, de fredonner, de se tortiller… au grand désespoir de leurs maîtres et maîtresses. Elles n’avaient donc pas obtenu leur diplôme et, en théorie, n’avaient même pas le droit de briller puisqu’on ne leur avait pas assigné de place lors de la grande cérémonie de fin d’études.

Ne croyez pas que cela avait été facile pour elles. Elles auraient bien voulu ressembler aux autres étoiles, être sages, obtenir de bonnes notes et des compliments des professeurs et de leurs parents. Mais elles ne le pouvaient pas. A chaque fois qu’elles essayaient, même avec la meilleure volonté, arrivait toujours un moment où elles oubliaient et se retrouvaient en train de bouger. Une fois l’une d’elle, toute concentrée qu’elle était, fut distraite par l’apparition d’une luciole venue se poser sur la tête de leur professeur. La lumière émise par la petite bête faisait comme un miniscule chapeau de clown au maître et elle éclata de rire à cette vision. Comment résister ? Comment faisaient les autres ? Elles ne voyaient pas ?

Le soir de la remise des diplômes, elles se retrouvèrent à observer leurs camarades avec amertume. Pourquoi ? Elles savaient aussi bien briller, voire mieux car elles s’étaient rendu compte que lorsqu’elles riaient leur lumière était encore plus belle et puissante. Leur seul prolème était qu’elles ne savaient pas rester en place ? Et bien alors elles ne resteraient pas en place….et c’est ainsi que se créa la constellation sans nom.

Pendant plusieurs mois elles furent heureuses ainsi ensemble, elles brillaient tout en se déplaçant et en jouant. Tous les soirs elles se retrouvaient, cherchaient une nouvelle forme à explorer, se poursuivaient les unes les autres en riant. Cependant, au bout d’un moment, elles commencèrent à s’ennuyer. Les formes qu’elles pouvaient constituer ensemble n’étaient pas infinies, et puis, elles sentaient qu’elles pouvaient faire encore mieux, briller encore plus et plus loin. Elles continuaient néanmoins parcequ’elles ne savaient pas quoi faire d’autre. Jusqu’au jour où …

Toute la communauté des étoiles bruissait et s’agitait « C’est pour demain » « Tu en es sure ? » « Oui, oui, c’est pour demain. » Les étoiles de la constellation sans nom sentait toute cette effervescence mais n’en connaissait pas la cause. Il fut décidé que la plus petite et agile d’entre elles, Mélopée, irait espionner à l’école pour comprendre. Et ce qu’elle entendit la rendit folle de joie.

« Demain soir, la célèbre ballerine Roana vient donner une conférence à l’école. Il parait qu’elle vient chercher des élèves pour son académie de comètes. »

Son académie de comètes ??? Même dans leurs rêves les plus fous elles n’auraient pu l’imaginer. Il faut que vous sachiez que, chez nous les étoiles, les comètes sont des êtres extra ordinaires. Il parait qu’il en nait une tous les milliards d’étoiles. Une académie de comètes ? On pouvait donc apprendre à devenir comète ?

Dès qu’elles surent cela, Mélopée et ses amies décidèrent de convaincre Roana de les emmener avec elles. Devenir comète, danser, voyager, briller plus fort et plus loin, voilà où était leur place. Toute la journée du lendemain elles répétèrent une chorégraphie qui mélangeait toutes les formes qu’elles avaient essayé jusqu’à ce jour.

Le soir venu, le cœur battant la chamade, elles se placèrent sur le chemin que Roana devait emprunter pour rejoindre l’école et commencèrent leur ballet de danseuses étoiles. Elles changeaient si rapidement et, toutes à leur plaisir et espoir, brillaient si fort que Roana en fut impressionnée et s’arrêta pour les admirer…

La suite, vous pouvez la deviner, et si un soir, vous voyez passer une étoile filante, c’est peut-être Mélopée ou une de ses amies qui vous enchante de sa lumière.

2 commentaires sur “Danseuses étoiles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s