La girafe et le fourmilier

Il était une fois une jeune girafe qui venait de naître et qui était très heureuse auprès de sa maman et chouchoutée par toutes les autres girafes du troupeau, si ce n’est qu’elle avait un problème, elle n’arrivait pas à apprendre comment manger les feuilles des épineux sans se piquer la langue.

Et bientôt elle ne pourrait plus boire le lait de sa maman et n’aurait plus que les feuilles pour se nourrir.

Tous les soirs elle s’endormait en se demandant comment elle allait faire pour s’alimenter alors qu’elle n’arrivait pas à manger ces fichues feuilles sans se faire mal

Et tous les jours elle essayait, de toutes ses forces, mais, rien à faire, elle se piquait toujours avant d’avoir réussi à attraper la moindre feuille.

La jeune girafe se désespérait, sa maman s’inquiétait et tous les jours lui montrait comment faire avec sa langue, mais elle n’y arrivait pas.

Jusqu’au jour où, tellement triste de décevoir sa maman et de lui faire de la peine, elle décida de partir se promener seule. En chemin elle rencontra un étrange animal qu’elle n’avait jamais vu jusque là. Il était assez petit comparé à elle, et se promenait le nez par terre en faisant de drôles de bruits… il était tellement occupé qu’il faillit se cogner contre la jeune girafe. 

« Bonjour » dit elle. « Comment vous appelez vous et que faites vous avec ces drôles de bruits ? »

« Oh, bonjour. Désolé, je ne  t’avais pas vue. Je suis Bob le fourmilier. Que fais-tu si loin de ton troupeau toute seule ? « 

« Je réfléchis, je suis la seule à ne pas savoir attraper les feuilles avec ma langue. Pour tous les autres ça à l’air si facile. »

« Moi, je me sers de ma langue pour attraper les fourmis, tu veux essayer ? C’est rigolo « 

Et la jeune girafe essaya pour voir et s’aperçut que c’était drôle, les fourmis lui faisaient des chatouilles sur la langue avant qu’elle ne les redépose par terre.

Et à cause de cela, la jeune girafe continua à utiliser sa langue pour jouer avec les fourmis

Et à cause de cela, la jeune girafe apprit, sans s’en rendre compte, à utiliser sa langue de différentes manières

Et à cause de cela, la jeune girafe s’amusait à se lancer des défis .. attraper le plus de fourmis en le moins de temps possible, ou alors attraper seulement la dixième fourmi de la colonne.

Et à cause de cela, la jeune girafe avait envie d’utiliser sa langue et se sentait confiante

Jusqu’au jour où elle réessaya d’attraper une feuille sur un épineux, comme si c’était une fourmi avec laquelle elle voulait jouer. Et elle réussit, sans se piquer.

Et depuis ce jour, la jeune girafe a bien grandi et peut maintenant attraper les feuilles les plus hautes en utilisant sa langue avec plaisir.

Un commentaire sur “La girafe et le fourmilier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s