Le hibou au drôle de nom

Ce qui avait bien pu passer par la tête de maman hibou pour avoir décidé d’appeler son fils Hibiscus, personne ne le sut jamais. Elle même ne pouvait l’expliquer.

« C »était une évidence » disait-elle. « Lorsque je le regarde, je ne peux faire autrement ».

Cela avait mis toute la communauté des chouettes et hiboux en émoi. D’aussi loin que les plus anciens des anciens s’en souvenaient, les nouveaux nés s’appelaient comme leurs grands parents. Hibiscus aurait du se nommer Hector ou Alfred, Amandine ou Marthe s’il avait été un hibou fille.

Peut-être vous demandez vous pourquoi ces hiboux et ces chouettes portent de vieux prénoms français ? Cela seule Marie-Angélique, la doyenne des chouettes, s’en souvient encore. Elle raconte aux plus jeunes, qui viennent l’écouter en ouvrant de grands yeux, les temps passés où leurs arrière grands parents vivaient sous les toits de l’Opéra de Paris. La jeune fille qui venait leur raconter la musique, la chasse aux souris qui pullulaient, et les noms que cette jeune fille leur donnait.

Hibiscus ! Ce n’était décidément pas un nom. La jeune chouette grandit, apprit à chasser, joua avec les autres jeunes. Mais ce qu’Hibiscus aimait le plus, était aller écouter et questionner Marie-Angélique. Comment était l’Opéra ? Est ce qu’elle se souvenait de la musique ? Mais, lorsque Marie-Angélique essayait de chanter Carmen d’après ses souvenirs, elle ne produisait que quelques pauvres « Hou Hou Hou Hou ».

Et plus Hibiscus la questionnait, plus il avait envie de partir voir le monde de ses propres yeux. Tous les jours, alors que les autres dormaient, lui rêvait des hommes, de musique, de découverte. Mais il était un hibou, et chacun sait que les hiboux et les chouettes sont des symboles de sagesse. Il s’astreignait donc à être sage et à se raisonner : il était entouré et en sécurité dans la forêt, il n’avait aucune raison de vouloir partir.

Et Hibiscus continua à grandir et à vivre sa vie de hibou dans la forêt, jusqu’au jour où, alors qu’il sommeillait au sommet d’un arbre, il fut réveillé par des bruissements et un mini tremblement de terre. Il s’envola doucement et vint se poser sur une branche plus basse pour observer la cause de ce raffut. Il s’agissait d’un homme, assez jeune d’après ce que lui avait expliqué Marie-Angélique, qui venait de s’asseoir au pied du chêne. L’homme se cala contre le tronc et sorti d’une drôle de chose marron et molle, un objet qu’il posa sur ses genoux. Hibiscus s’envola en faisant le moins de bruit possible, et tout excité par la curiosité, se posa non loin de l’homme.

L’homme ouvrit le livre et commença à le feuilleter, tout en surveillant du coin de l’oeil le jeune hibou. Il était rare que cette espèce s’approche ainsi, il était donc curieux lui aussi.  Hibiscus s’enhardit et s’approcha encore, l’objet était maintenant ouvert en deux et il pouvait y voir des dessins de fleurs très colorées qu’il ne connaissait pas.

Pris d’une impulsion, l’homme se mit à fredonner doucement et tendit la main vers l’oiseau. Hibiscus, fasciné, le rejoignit et se posa sur son poignet. « Ceci est un livre, mon jeune ami curieux. Il s’agit de mon herbier, je parcoure le monde à la recherche des plus belles plantes. » Hibiscus se pencha vers le livre en tournant la tête de tous côté pour mieux voir. L’homme éclata de rire et continua à feuilleter le livre.

Quelques instants plus tard, il se leva et dit « Je dois y aller mon jeune ami. Mon bateau ne m’attendra pas toute la journée. » Hibiscus avait pris sa décision, il se posa sur l’épaule de l’homme qui marchait. L’homme, étonné, essaya de le chasser, mais Hibiscus revenait toujours sur son épaule. Souriant, il finit par accepter le jeune oiseau « Très bien, tu peux m’accompagner. Comment vais je t’appeler mon jeune ami ? »

« Bien sur, tu seras Hibiscus, ma fleur préférée. »

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s